À travers le pays, il y a des femmes qui manquent d’une nécessité cruciale de la vie : un logis sécuritaire. Sans un toit au-dessus de leurs têtes et une porte à verrouiller derrière elles, les femmes courent de graves dangers physiques, émotionnels, et psychologiques.

CAMPAGNE TOITS POUR ELLES — TPE

Toits pour elles est une campagne pour prévenir, réduire, et ultimement mettre fin à l’itinérance des femmes et des filles au Canada. Les femmes au Canada forment le groupe démographique le plus en croissance en matière d’itinérance. Ne pas avoir de chez soi peut survenir de plusieurs causes complexes, mais la pauvreté en est toujours un facteur. Cette tendance peut être inversée en comprenant ses causes et effets et en mettant en œuvre des solutions.

POURQUOI LES FEMMES?

Dans les grandes villes, 25 à 30% des personnes qui vivent dans les rues et les abris sont des femmes, mais la majorité de l’itinérance des femmes est invisible. Les femmes dorment sur le divan de leurs amis ou de leurs proches pour éviter la rue. Les femmes, dont les jeunes filles, échangent des rapports sexuels pour avoir un endroit où loger pour la nuit. Chaque année, entre 75 000 et 100 000 de femmes et enfants quittent leur foyer pour la sécurité temporaire d’un refuge pour les femmes victimes de violence.

TOUT LE MONDE PEUT FAIRE UNE DIFFÉRENCE

Les individus, les gouvernements, les groupes communautaires, les corporations, les syndicats ainsi que les dirigeantes et dirigeants locaux peuvent toutes et tous agir afin de prévenir et réduire l’itinérance des femmes. Un nombre croissant de recherches a documenté les effets sur les femmes et a identifié des stratégies et des politiques pour des solutions efficaces.

ENGAGEZ-VOUS À METTRE FIN À L’ITINÉRANCE DES FEMMES

Toits pour elles s’engage à œuvrer pour mettre fin à l’itinérance des femmes au Canada jusqu’à ce qu’on y arrive jusqu'à ce qu’on réussisse. Nous invitons les individus ainsi que les organisations à nous joindre et à s’engager à mettre fin à l’itinérance des femmes car chacune à droit à un logis sécuritaire. Nous savons que nous ne pouvons pas le faire seules, mais nous savons aussi que cela peut être accompli.

NOUVELLES ET ÉVÉNEMENTS

En 2014, la Colombie-Britannique a eu une hausse de mortalité des personnes sans-abri de plus de 70%. Le rapport Still Dying on the Streets, basé sur les données les plus récentes publiées par les Services de coroner de la Colombie-Britannique, a déclaré qu’en 2014, 46 personnes sans-abri sont décédées. Cette statistique inclut Anita Hauck, une défenseuse des droits qui était à une semaine de déménager dans un logement supervisé.  Ce rapport observe que les femmes font parti d’un plus grand pourcentage de la population itinérante invisible, car elles font face à un risque élevé de harcèlement et d’abus sexuel, ce qui leur mènent à éviter les refuges et les rues. Ce rapport interroge les causes et la démographie pour offrir des recommandations pour créer du changement. 


L’Alliance Canadienne pour mettre fin à l’itinérance organise sa conférence annuelle à London, Ontario du 2 au 4 novembre. Cette année, la conférence comprendra Toutes nos sœurs, un flux de présentations abordant l’itinérance des femmes. Pour profiter du tarif préférentiel, veuillez vous inscrire avant le 31 août 2016. Des bourses d’expérience vécu seront également disponibles. Pour plus de renseignements, veuillez visitez cette page




Crèè par Campaign Gears grâce NationBuilder